Nos chères cellules ... et la prévention physiologique du cancer

La cellule est l’unité de base du vivant.

Il en existe de multiples, différentes selon les organes, selon

leur fonction...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre corps en est composé de milliers de milliards, qui se regroupent, s'assemblent et se spécialisent pour former par exemple notre cœur, notre cerveau, notre squelette, notre peau, etc…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour fonctionner de façon optimale, nos cellules ont besoin, comme nous, d’oxygène, d’eau, de nutriments essentiels (vitamines, minéraux, oligoéléments, acides gras essentiels, huiles de 1ère pression à froid, acides aminés essentiels, antioxydants végétaux) et aussi de pouvoir éliminer leurs déchets.

Toutes ces fonctions sont nécessaires, si l'une d'entre elles ne pouvait se réaliser correctement différents dysfonctionnements verraient alors le jour. Chaque fonction est essentielle, les micro-nutriments sont indispensables.

De nos jours, notre mode de vie et notre environnement sont sources de déséquilibres et de perturbations pour nos cellules. On observe actuellement des carences en ces éléments, responsables d'un manque de vitalité dans un premier temps, puis susceptibles d’entraîner dans le temps des désordres fonctionnels.

En agissant au mieux pour la cellule nous offrons à notre organisme la possibilité de se détoxifier, de se régénérer et d'optimiser ainsi une nouvelle vitalité.

 

Quand nous observons des déséquilibres au sein de notre organisme, il est nécessaire de se demander si tous les besoins de nos cellules sont respectés. La vie cellulaire est un monde et quand il n'est pas lumineux, la vie elle-même ne peut l'être. En observant la vie cellulaire, on peut vite se rendre compte que polluées par des toxiques, carencées, abîmées, ne pouvant se débarrasser de leurs déchets, nos cellules ne peuvent assurer correctement leurs fonctions vitales.

Aussi, pour veiller au bon fonctionnement de notre système, il est nécessaire d'assurer les conditions adéquates à la parfaite santé de nos cellules.

Il sera ainsi utile d’apporter des oligoéléments ainsi que tous les nutriments essentiels et cela en quantité optimale : ni trop, ni trop peu.

Le rôle des oligoéléments est primordial autant qu'indispensable pour détoxiquer et pour restructurer les cellules.

Les études les plus récentes ont montré que ce ne sont pas nos gènes seuls qui contrôlent notre devenir et le fonctionnement correct de nos cellules. C’est aussi notre environnement qui influence notre bien-être et sa préservation.

La nutrition cellulaire permet de prévenir les dysfonctionnements de la cellule.
Chaque cellule est un véritable organisme vivant qui respire, se nourrit, doit pouvoir éliminer ses déchets, communique, et se reproduit : c'est un vivant dans le vivant ! Devenons pleinement conscient que nous portons la vie, que nous créons et détruisons la vie dans notre corps en permanence.

Pour réaliser toutes ces fonctions vitales, un nombre impressionnant de réactions chimiques doivent se dérouler, à vitesse accélérée.

Il n'y a pas de réaction possible sans la présence de protéines spécifiques ou enzymes, qui pour être actives, doivent s’associer à un oligo-élément spécifique.

L’oligo-élément est en quelque sorte le démarrage de la réaction, grâce à lui un ensemble de réactions va devenir possible, s'il vient à manquer, des désordres peuvent commencer à apparaître.

De plus, les réactions ne sont pas isolées ; elles se succèdent en cascade, chacune avec son oligo-élément.

Or l’on assiste aujourd’hui à des carences modérées voire fortes quasi généralisés en oligo-éléments.

En cause :

-notre alimentation qui a perdu sa valeur nutritive, les bonnes vitamines, oligo-éléments, et minéraux ne sont plus suffisamment présents dans nos assiettes (raffinages, sols épuisés, production intensive…),

-une mauvaise assimilation par les déséquilibres de la flore intestinale, car l'alimentation n'est plus digeste, on mélange tout et n'importe quoi lors d'un repas, « on se fait plaisir » mais on ingurgite des aliments aux composés différents qui ne se marient pas ensembles,

-une intoxication par métaux lourds et additifs alimentaires, une immuno-déficience par adjuvants vaccinaux, sans compter tous les pesticides, fongicides, raticides... qui se retrouvent dans notre assiette, dans l'eau que nous buvons, et par voie de conséquence, dans nos cellules.

-le non-stop alimentaire ou grignotage, les individus mangeant tout au long de la journée, l'estomac ne se vidant jamais, ce qui occasionne des problèmes de peau, un excès de mucus le long de l'oesophage, des ballonnements, des fermentations, une flore intestinale perturbée...

-l'excès de calories, on ingurgite aujourd'hui des quantités énorme de nourriture, ce qui conduit au surpoids, au diabète, à la flambée du cholestérol et à d'autres pathologies.

-le stress, les conflits, le surmenage intellectuel et physique pompent nos nutriments.

-une alimentation trop acide, qui épuise nos réserves de nutriments essentiels.

-le manque d'exercices physiques qui ne permet plus à nos cellules de s'oxygéner.


La cellule est ainsi en souffrance et essaie de compenser par une suractivité à l’origine d’un épuisement cellulaire qui va à terme avoir des conséquences sur le métabolisme dans son ensemble.

C'est alors qu'apparaissent divers troubles, tels qu'une fatigabilité excessive, un manque de vitalité s’en suit dans un premier temps puis viennent des désordres fonctionnels et organiques de plus en plus graves ; la santé s'altère, le corps s'épuise, le psychisme n'a plus un fonctionnement optimum.

 

Des solutions sont pourtant là, il faut les saisir :

C'est le renversement des traumatismes causés à la cellule :

-une alimentation vitale, vitalisante, vivante, qui a une vraie valeur nutritive.

-un rééquilibrage de la flore intestinale avec une alimentation digeste où le rééquilibrage alimentaire aura toute sa valeur.

-une alimentation naturelle, biologique, sans pesticides, sans produits « trafiqués », le plus sain possible,

-bânir le grignotage, c'est ne manger que trois repas par jour et un goûter si nécessaire, on laisse ainsi son estomac et tous ses organes se reposer entre les repas.

-une alimentation mesurée, on se sert des parts proportionnelles à nos besoins.

-une alimentation digeste.

-prendre soin de sa vie émotionnelle, mentale, psychique, spirituelle.

-préfèrer des aliments alcalinisants.

-faire de l'exercice physique.

 

André GERNEZ, Médecin et savant français, avait mis l'accent sur la prévention des cancers en REDUISANT la ration calorique globale, en REDUISANT la ration glucidique car en effet il avait repéré que les cellules sont avides de sucres, et par la diminution des aliments riches en cholestérol et la viande rouge. Il a préconisé une cure appellée la cure GERNEZ, fort intéressante.

 

D'autres travaux, notamment ceux du savant REDING ont mis l'accent sur le rôle de l'acidose métabolique : « l'acidose constitue un état défavorable au développement de la cellule cancéreuse, l'alcalose contribuant à son éclosion ».

 

Les cancers dont la guérison est spontanée guérissent toujours à la suite d'une fièvre intense et prolongée dont la traduction sur le milieu cellulaire de l'organisme est une acidose. La solution n'est pas d'acidifier notre sang en permanence, mais par période, pour concourir à éliminer les cellules mutées.

L'autre point essentiel est de se supplémenter en substances vitales : des vitamines et des oligo-éléments, parmi lesquels une place privilégiée sera accordée au MAGNESIUM et au SILICIUM ORGANIQUE.

Le magnésium est indispensable à toutes les cellules de l'organisme pour que leurs divisions s'effectuent normalement.

Enfin il est à noter que les seules cellules capables de se passer d'oxygène en lui substituant une fermentation, sont les cellules cancéreuses. L'oxygénation favorise les cellules saines qui sont plus tributaires d'une oxygénation suffisante que les cellules cancéreuses qui supportent sans inconvénient une privation.

 

Prenez donc le chemin d'un corps sain... et de saines pensées...

 

La VIE retrouve ainsi son chemin dans la juste VOIE du VIVANT, elle peut alors chanter harmonieusement.

De l'intérieur vers l'extérieur la Vitalité se reconstruit.

Se détoxifier et se supplémenter en oligo-éléments, sous forme ionique et à doses physiologiques sont les conditions d'une assimilation optimum.

C'est à cette condition que pourront être efficaces les autres nutriments essentiels apportés en complémentation (acides gras, vitamines, acides aminés...).

 

A  la  Pleine  Vitalité  de  Vos  Cellules !

Avec  Gratitude,  Force  et  Lumière.

Caroline.

 

 

Namaste